Une fac réputée de Los Angeles

Vous pensiez trouver un campus banal ? Vous vous trompiez lourdement... Avez-vous peur des fantômes ??? Faîtes attention, ils sont là...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mes cernes sont jusqu'à mes genoux [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sally Mashlow
Lôv£ly Llòv£ HµRt§
Sally Mashlow

Nombre de messages : 222
Age : 27
Age du perso : 22 ans
Groupe : Curieux^^
Citation (lien avec l'humeur) : Aww No! I don't want to grow up again..
Date d'inscription : 18/11/2006

Feuille de personnage
Moral:
89/100  (89/100)
Entourage:
Hobbies: Writting, Shopping, party, etc

MessageSujet: Mes cernes sont jusqu'à mes genoux [libre]   Mer 8 Aoû - 1:43

Sally avait sa tonne de bouquins dans son sac à dos, et elle avait bien du mal à tous les rentré. Si vous saviez combien de temps ça lui avait pris pour tout rentrés, alors là vous ne me croiriez pas. Elle marchait un peu croche dans les couloirs, puisque le poid de son sac était démesuré. Au départ, elle n'était pas supposé avoir cette tonne de livres avec elle, seulement le professeur de littérature a décidé d'augmenter d'un petit peu seulement, le nombre de devoirs. Sans parler qu'un examen guettait bientôt l'horizon pour 45% de la note de ce trimestre. Vous vous rendez compte? Elle devrait bosser comme un âne et disons que ce n'est pas l'une de ses spécialités. Avec ses anciennes expériences de fétardes, les notes elle s'en fichait. Mais quand on passe à autre chose, eh bien, il faut se mettre deux fois plus à la tâche surtout quand on y est pas habitué. Alors, dès que la cloche des cours sonna, elle se précipita à la bibliothèque la première pour être sure d'avoir tout les premiers livres sur le sujet. Évidemment la bibliothécaire ne s'était pas gênée pour la dévisager puisque sa binette ne lui disait rien. Franchement, un peu de tenue? Elle courrait dans toute les allés pour trouver enfin celle qu'elle cherchait. Dès qu'elle voyait des noms d'auteurs et des littératures et toute la patente, elle le prenait. Pas le temps de faire sa difficile, elle devrait tous les passer au peigne fin. Ah oui, j'oubliais de vous parlez du devoir. Une rédaction de 20 pages sur la littérature anglaise, sur tout ce que vous savez sur le sujet. Ce devoir aussi allait compter beaucoup pour ses notes, ça on n'en parle même pas. La remise? Dans 8 jours, mais c'est interminable. Surtout que le travail est à la main et qu'il n'y a pas de double interligne, c'est simple interligne. De quoi découragé n'importe qui. Seulement, si on veut vraiment faire quelque chose, on peut y arriver. Et comme elle voulait de tout coeur réussir dans ce métier, elle serait prête à faire tout...ou presque. Une fois le tout emprunté, elle se dirrigea dans la salle d'étude pour la première fois! Une gros paquet de feuilles mobiles à côté d'elle, elle s'installa à une table à l'écart et commença un feuilleter le premier gros paquet de 300 pages avec une police de 8. Oui c'était décourageant. N'oubliez pas que la fatigue était déjà installé et qu'elle croyait que ses cernes étaient rendus à ses genoux. Elle commença à gribouiller des notes sur sa feuille mobile. Pauvre chouette!

_________________
Don't wanna grow up!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxanne Wilson

Roxanne Wilson

Nombre de messages : 13
Age du perso : 22 ans
Groupe : fantôme
Citation (lien avec l'humeur) : Je suis destinée à rester prisonnière de ce campus maudit...
Date d'inscription : 08/08/2007

Feuille de personnage
Moral:
50/100  (50/100)
Entourage:
Hobbies: Un combat, contre moi, et un démon...

MessageSujet: Re: Mes cernes sont jusqu'à mes genoux [libre]   Jeu 9 Aoû - 12:43

Roxanne avait appris sa nouvelle condition de fantôme il y avait quelques semaines de cela. L'avalanche, dans laquelle elle avait périt, ainsi que sa meilleure amie Amy, s'était produite il y a un peu plus d'un mois de cela. Roxanne avait rapidement sentit la vie s'échapper peu à peu de son corps. Son âme s'était ensuite plongée dans une sorte de coma, alors que son corps était déjà enterré. L'ancienne capitaine des pompom girls s'était ensuite réveillée, dans le vestiaire des pompom's. Dans un premier lieu, les souvenirs qu'elle avait de l'avalanche, elle croyait qu'ils lui provenaient d'un mauvais rêve qu'elle avait bien pu faire. En effet, l'avalanche, ça n'avait pu être qu'un pur cauchemard qu'elle avait fait, non ??? Son esprit, du moins, semblait vouloir rejetter la réalité. Et puis, s'étant réveillée sur le campus, elle se persuada rapidement que l'année scolaire n'était pas encore finit, ce qui confirma alors son idée que l'avalanche n'avait jamais eu lieu, puisqu'elle était censée se produire lors des grandes vacances. La jeune fantôme décréta alors que son mauvais rêve provenait de l'entrevue qu'elle avait eu, à la bibliothèque, avec une fillette fantôme, qui lui avait montré sa mort, ainsi que celle d'Amy, dans une avalanche. Son esprit avait dû lui jouer des tours avec, c'était tout... Mais, cette impression la quitta, lorsqu'elle se releva. Chancelante, elle tenta de s'appuyer contre l'un des casier, afin d'éviter de tomber. Mais, alors que sa main aurait dû être en contact avec le métal froid, la jeune femme remarqua que sa main traversait le casier. Les yeux exhorbités, elle renouvella l'expérience, certaine que cela n'était qu'un effet de son imagination. Malheureusement, ce ne fut pas le cas... Elle poussa alors un cri d'horreur, qui fit immédiatement arrivé les autres fantômes, dont... Billy... Ces derniers lui expliquèrent alors la situation, que Rox' eut bien du mal à assimiler, et à croire. Comment réussir à assimiler le fait qu'on soit morte, mais que notre âme, à cause d'un démon, ne puisse quitter la terre ??? Trop de sentiments envahissèrent la nouvelle fantôme, qui ne pu se retenir d'éclater en sanglots, pour le plus grand plaisir des autres fantômes présents, qui se réjouissaient visiblement de la voir souffrir ainsi.

Les jours qui suivèrent furent très dur pour Roxanne. Elle devait se faire à sa nouvelle condition de fantôme, et surtout, se faire à l'idée qu'elle ne pourrait plus jamais délirer avec ses ami(e)s. La plupart, elle pourrait encore les voir, puisqu'ils reviendraient tous ici. Mais, Amy, elle, elle était bel et bien morte, donc, l'idée de ne plus jamais la revoir fut dur, pour Roxanne. Elle qui avait toujours été habituée à voir sa meilleure amie, depuis toute petite, la voici désormais séparée d'elle, et ce, pour l'éternité. Et ceci risquerait aussi de se produire, pour tout(es) ses autres ami(e)s. Jamais Roxy n'avait ressentit un tel sentiment de solitude. Pas même lorsque, après la mort de Billy, elle avait voulu s'éloigner de ses proches. Ils avaient toujours été présent pour elle, bien qu'elle se montrait désagréable. Là, elle devrait apprendre à se débrouiller seule, sans compter sur le soutien de ses plus proches ami(e)s. De plus, elle sentait le mal qu'insufflait en elle le démon. Le mal qui la pousserait à s'en prendre aux élèves, à la rentrée. Le mal qu'elle tentait de rejetter, difficilement. Le démon était bien plus puissant qu'elle. Et avait sans doute bien plus de volonté, aussi. L'ancienne pompom girl eut une déprime, de quelques jours, durant lesquels elle regretta amèrement d'être aller au ski, et d'y avoir amenée Amy. Elle regretta également de ne pas y être morte, comme Amy, qui elle, avait visiblement quitter la terre. D'ailleurs, Rox' ne comprenait pas pourquoi elle était condamnée à rester ici... Mais bon, ça elle le comprendrait peut-être plus tard, non ???? Roxanne dût apprendre à maîtriser les pouvoirs que lui donnaient sa nouvelle condition de fantôme, et aussi résister à la pulsion sadique que lui donnait le démon. L'un dans l'autre, elle avait l'impression d'être en enfer, ce qui n'était, sans doute pas, éloigné de la réalité.

La rentrée arriva donc, plus rapidement que Rox' ne l'eut voulû... La jeune fantôme, se maintenant invisible, se balada dans les couloirs, observant les élèves, et réprimant un soupir douloureux quand elle croisait ceux qu'elle considérait comme ses amis. Mais, le pire, pour elle, fut, sans aucun doute le fait de croiser Hayden, qui paraissait complètement défait. Qu'est-ce que Rox' avait bien pu avoir envie de le prendre dans ses bras, de lui dire qu'elle était toujours présente, qu'elle serait toujours présente, dans l'enceinte du campus, et même dans la ville de LA. Mais, si elle aurait fait ça, elle aurait eu l'impression d'agir égoîstement. C'était vrai, après tout, elle, elle pourrait le voir quand elle le voudrait, et lui, non, il devrait attendre qu'elle contrôle assez ses pouvoirs, pour se montrer à lui, quand elle le voudrait... Donc, la fantôme ne fit rien, à contre-coeur. Elle continua son cheminenemnt, dans les couloirs du campus, alors que des millions de souvenirs lui revinrent à l'esprit. Ses pas la guidèrent alors à la bibliothèque, endroit dans lequel elle avait l'habitude d'y passer du temps, pour étudier, ou simplement pour le plaisir de dévorer de nouveaux livres. Elle parcourut les rayons, faisant involontairement tomber quelques livres, ce qui inquéta d'ailleurs les quelques étudiants présents, qui se demandaient s'ils hallucinaient, ou non. La jeune femme vit alors une personne qu'elle connaissait, arriver à la bibliothèque. Il s'agissait de Sally, une jeune femme qu'elle avait rencontrée, l'année dernière, et avec laquelle elle s'était assez bien entendu. Roxanne décida de la suivre, pour voir ce qu'elle faisait. Elle arriva donc avec Sally en étude. La brunette se mit à l'écart des autres, bientôt suivi par Rox'. L'émotion envahit cette dernière, quand elle pensa au fait qu'elle, elle ne pourrait plus jamais étudier, ni même être pompom's. Cette émotion eut pour effet qu'elle provoqua, involontairement, un grand froid, qui atteignit donc Sally...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Mashlow
Lôv£ly Llòv£ HµRt§
Sally Mashlow

Nombre de messages : 222
Age : 27
Age du perso : 22 ans
Groupe : Curieux^^
Citation (lien avec l'humeur) : Aww No! I don't want to grow up again..
Date d'inscription : 18/11/2006

Feuille de personnage
Moral:
89/100  (89/100)
Entourage:
Hobbies: Writting, Shopping, party, etc

MessageSujet: Re: Mes cernes sont jusqu'à mes genoux [libre]   Dim 12 Aoû - 23:04

Alors voilà, Sally était en plein dans le molière. Avec le vieux français, c'était assez dure à lire. C'est pourquoi elle se retournait à plusieurs reprises vers son dictionnaire pour chercher un mot qu'elle ne comprenait pas. Elle lisait de gauche à droite et voilà, elle faisait ce qu'elle avait à faire. À ses oreilles, elle aurait voulu qu'un bruit se fasse entendre. Le silence, elle n'y était pas vraiment habituer. D'habitude quand Miss Mashlow se mettait à la tâche, elle étudiait avec la tv ouverte ou il y avait un colocataire du dessus qui faisait des tappages nocturnes au dessus de sa tête. C'est sure que si elle commençait à crier comme une malade pour dissiper ce silence interminable, on la prendrait pour une cinglée et pire, on la sortirait de la salle d'étude. Alors voilà, comment ferait-elle pour pouvoir faire ce devoir d'enfer? Une chance qu'elle réfléchit avant d'agir parce que sinon, elle aurait eu l'air fine elle. Parfois penser n'est pas si bête que l'on pourrait comprendre. Bien c'est sur qu'est-ce que je dis là moi.

Pendant qu'elle faisait d'un chapitre de trente pages de Molière, un frisson lui parcourrut le dos. Était-ce le teinbre de sa voix qui fredonnait les paroles d'une chanson de Paramore qui lui donnait un frisson dans le dos? La brunette y pensa d'abord, mais trouva l'idée ridicule avec réfléxion. Puis, un froid s'éprit d'elle. Pourtant, à ce qu'on avait raconter, l'air climatié avait été déffectué et ne fonctionnait pas. Secondo, les fenêtres étaient fermés, donc l'air ne pouvait pas pénétrer la pièce. La jeune femme jeta un coup d'oeil derrière elle pour si quelqu'un n'essayait pas de lui jouer une mauvaise blague. Gauche droite, encore une fois, gauche droite. Non personne n'était là. Elle pensa devenir folle à force de se démener comme elle le faisait déjà. L'ex pompom girl porta sa main à son front pour voir si elle était fièvreuse, mais non tout beignait. Elle décida de prendre une pause de la table de travail et se dirrigea vers l'abreuvoir où elle décida de se désaltérer. Elle avait un drôle d'effet, comme si quelqu'un se tenait juste derrière elle. Elle eut un petit sourire malin et se retourna en disant

Hahah je t'ai.....euh...hum...

Il n'y avait qu'une personne qui attendait son tour pour aller boir. Pourtant, ce n'était pas cet effet qu'elle avait eu. Comme si c'était un fantôme. Peut-être que les histoires à propos de fantômes n'étaient pas si stupides que ça. Hey ho, ça va pas! Croire à des esprits, non elle a vraiment besoin de penser à autre chose. Elle se redirigea vers sa place d'étude.

_________________
Don't wanna grow up!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxanne Wilson

Roxanne Wilson

Nombre de messages : 13
Age du perso : 22 ans
Groupe : fantôme
Citation (lien avec l'humeur) : Je suis destinée à rester prisonnière de ce campus maudit...
Date d'inscription : 08/08/2007

Feuille de personnage
Moral:
50/100  (50/100)
Entourage:
Hobbies: Un combat, contre moi, et un démon...

MessageSujet: Re: Mes cernes sont jusqu'à mes genoux [libre]   Lun 13 Aoû - 21:19

Roxanne fut surprise. Elle avait sentit que l'émotion qui l'avait submergée avait eu pour effet de créer un grand froid, autour d'elle. L'ancienne pompom girl savait bien que Sally avait dû le sentir, le froid avait dû être assez... Inquiétant. D'autant plus que Sally devait être au courant de la pseudo présence de fantôme sur le campus, chose qui n'avait jamais été avéré... Sally parût assez intriguée par le froid qu'elle venait de ressentir. Roxanne secoua la tête. Voilà qu'elle avait effrayée l'une des personnes qu'elle avait, jusqu'a présent, considérée comme une amie. Enfin, rien n'avait changé pour le fait qu'elle considérait Sally comme une amie, si on oublie le fait que Rox' était décédée... La brunette se leva ensuite, pour se prendre à boire, mais... Elle dût ressentir, une nouvelle fois, la présence de la jeune Wilson, car elle s'arrêta pour parler, avant de s'aperçevoir qu'elle était... Seule...

Roxanne poussa un soupir triste. Elle ne pouvait même plus veiller sur les autres, sans leur faire peur... Sally regagna rapidement sa place, visiblement intriguée. Roxanne sentit les larmes lui monter aux yeux, triste d'une telle situation. Pourquoi était-elle morte ??? Son destin était-il d'être, pour toujours, dans ce campus ??? Pourquoi n'avait-elle pas pu se contenter de "mourir" ??? Tant de questions, pour bien peu de réponses, c'en était affligeant, tout ça... La jeune fantôme se leva, peinée.

"Pardon".

Son pardon avait été prononcé dans un soupir. Il lui résonna quelques instants dans la tête, et même dans l'espace qu'elle occupait. Oh, non... Elle avait parlée assez fort pour être entendu par Sally. Pourvu que cette dernière n'ait pas reconnue sa voix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Mashlow
Lôv£ly Llòv£ HµRt§
Sally Mashlow

Nombre de messages : 222
Age : 27
Age du perso : 22 ans
Groupe : Curieux^^
Citation (lien avec l'humeur) : Aww No! I don't want to grow up again..
Date d'inscription : 18/11/2006

Feuille de personnage
Moral:
89/100  (89/100)
Entourage:
Hobbies: Writting, Shopping, party, etc

MessageSujet: Re: Mes cernes sont jusqu'à mes genoux [libre]   Lun 20 Aoû - 3:07

Voilà, Sally commençait à perdre la boule. Enfin, c'est bien ce qu'elle s'imaginait. La bibliothécaire lui jetait un de ses regards intrigués, jamais elle n'avait reçu un tel regard, depuis le jardin d'enfant. Elle eut donc une réaction un peu insultée et à la fois triste. Pourquoi aujourd'hui, en pleins roche des devoirs fallait-il que l'esprit, le sien, lui joue des tours?! Non, peut-être ça ne venait pas d'elle. Plus elle capotait, plus elle essayait de s'en convaincre. Elle en suait à grosses gouttes, elle voulait vraiment que ça ne soit pas une genre de maladie mentale qui lentement par surement, commence à pénétrer son cerveau pour ne plus en sortir. On se croirait presque dans un film d'horreur à force d'y penser. Puis, un souffle avec un petit "Pardon" jaillit de nul part. Cette fois-ci, un soupir de soulagement sortit de ses lèvres. Le mot avait été assez fort pour voir qu'elle n'était pas seule à l'entendre. Plusieurs avait levé leur nez de leur bouquin pour regarder autour. Elle se laissa tomber sur sa chaise, quelque peu soulagé de la situation. Un comique essayait de déranger les autres autour, un turbulant....ou plutôt une turbulante puisque la voix était très féminine. Même que cette voix, plus la jeune femme y pensait, plus elle se souvenait de qui ça pouvait bien être. Pour l'instant, elle ne pouvait associer un visage, à cette voix, mais la mémoire allait bientôt lui revenir. Elle rangea ses bouquin dans son sac à dos en y mettant beaucoup de force et pour une fois, décida de repousser ses travaux pour essayer d'enfin découvrir qui pouvait bien essayer de mettre tout le monde dans un tel étas. Surtout elle, puisqu'elle se sentait envahie d'une telle présence. Comme ci quelqu'un était juste à côté d'elle. Peut-être était-ce trop étrange pour certains d'entre vous, mais elle pouvait même percevoir l'émotion de la personne. Un genre de mélancolie et de tristesse combinée ensemble. La brunette avait le goût de questionner, la personne dans le vide, mais elle espérait attirer d'autres regards qui la blesseraient. Elle décida de chuchoter, pas ci sorcier que ça avec un silence complet, mais ça devrait marcher.

Qui est-tu?

_________________
Don't wanna grow up!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxanne Wilson

Roxanne Wilson

Nombre de messages : 13
Age du perso : 22 ans
Groupe : fantôme
Citation (lien avec l'humeur) : Je suis destinée à rester prisonnière de ce campus maudit...
Date d'inscription : 08/08/2007

Feuille de personnage
Moral:
50/100  (50/100)
Entourage:
Hobbies: Un combat, contre moi, et un démon...

MessageSujet: Re: Mes cernes sont jusqu'à mes genoux [libre]   Mer 22 Aoû - 20:06

LOrsque ROxanne s'aperçut qu'elle avait parlé plus fort qu'elle ne l'aurait voulu, elle s'arrêta, net. Quelques regards convergèrent alors vers Sally, et vers elle, bien que personne ne pouvait la voir. VIsiblement, tous se demandaient bien qui pouvait s'amuser à parler, assez fort, dans la bibliothèque... Décidement, elle avait bien des efforts à faire, pour s'accomoder de son nouveau statut. Elle était, sans nul doute, contrainte d'aller voir les autres fantômes, afin qu'ils lui donnent des conseils, pour maîtriser tout ça... Une telle idée ne la réjouissait guère, mais bon, elle y était bien obligée, puisque, visibleme, elle ne pouvait pas se balader sur le campus, sans passer inaperçu...

La jeune fantôme décida de s'en aller, une fois la surprise passé. Mais, elle ne fit que quelques pas, quand elle fut de nouveau clouée sur place. Sally tentait, apparement, de lui parler. Ou, plutôt de parler à la "chose" qui venait de murmurer, précédement... Roxanne revint alors sur ses quelques pas, pour retourner vers SAlly. Elle grimaça, alors qu'elle cherchait quelle réponse elle pourrait bien lui fournir. Déjà, elle ne voulait même pas essayer de lui dire un truc du genre : Hey, j'suis Roxanne, tu te souviens de moi ??? Ah, seul problème : je suis morte... Mais, n'ai crainte, je suis un gentil esprit, qui hante le campus... Car oui, le campus est hanté !" Non mais vraiment, vous imaginez un peu quelle pourrait être la réaction de SAlly, face à ça ??? Elle décida donc de retarder, pour l'instant, les révélations, en donnant une réponse vague :

"Une étudiante..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Mashlow
Lôv£ly Llòv£ HµRt§
Sally Mashlow

Nombre de messages : 222
Age : 27
Age du perso : 22 ans
Groupe : Curieux^^
Citation (lien avec l'humeur) : Aww No! I don't want to grow up again..
Date d'inscription : 18/11/2006

Feuille de personnage
Moral:
89/100  (89/100)
Entourage:
Hobbies: Writting, Shopping, party, etc

MessageSujet: Re: Mes cernes sont jusqu'à mes genoux [libre]   Mar 28 Aoû - 0:39

Sally sentait qu'elle ne pourrait pas interenir dans la situation. C'était comme si on lui enlevait son autorité, son droit. D'habitude, elle était capable de dirriger, c'est ainsi que l'équilibre faisait que sa vie était meilleure. Mais maintenant, elle était dans une situation qui lui était hors de contrôle. Ça la déstabilisait vraiment. Quoi penser? Quoi faire? Tant de question et peu de réponses. Puis, la voix revint à ses oreilles comme une chanson. Les paroles coulaiet les une après les autres dans ses oreilles. Elle rentre par l'oreille gauche et sorte par l'oreille droite, pourtant l'information est bien enregistrer. Une étudiante, donc ça l'éléminait déjà le fait que ça soit un garçon. Sally en avait déjà des doutes puisque la voix semblait féminine et n'était pas du tout masculine. Mais qui sait, peut-être aurions-nous eu affaire à un traversti? On ne sait jamais qui rencontrer dans ce campus...le campus de L.A. Pourtant, la réponse à sa question avait été très brève et Sally ne pourrait pas bâtir grand réponse avec ce qu'elle avait affirmé. Tant de questions voulaient en même temps sortir de sa bouche, mais elle en était incapable de le dire. Tout était mélangeant. Elle secoua sa tête pour réfléchir mieux, davantage. Elle ferma les yeux en pigeant une question au hasard, la première qui lui venait à l'esprit. Pas facile, mais ça donnait ce que ça vallait. Elle pencha sa tête et murmura à nouveau

Je te connais? Quel est ton prénom?

La jeune femme se croisait les doigts en espérant une bonne réponse à sa question

_________________
Don't wanna grow up!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
April Mcgelors

April Mcgelors

Nombre de messages : 12
Age du perso : 20 ans
Groupe : curieuse
Citation (lien avec l'humeur) : La vie c'est comme une boite de chocolat, on ne sais jamais sur quai on va tomber.
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Mes cernes sont jusqu'à mes genoux [libre]   Mar 28 Aoû - 13:27

April était fatiquée, elle avait encore une tone de devoirs à faire et une montagne de cours à réviser. Elle voulait se changer les idées, plus de quatre heure d'étude avec seulement une pause de vingt minute pour manger. C'était pour vous achever, elle savait supporter un dose de traivaille pareille mais pas plus. Elle avait quitter sa chambre et avait désidée de faire un petit tours, quands se fut fait elle pris une bonne partie de son traivail et alla dans la salle d'étude. Elle portait un pentalon noir et une tunique noir elle aussi avec de petites têtes de morts blanches, elle poussa la porte et vit qu'il y avait deux personne. Elle n'avait jamais vu les une personne elle ne la connaissait pas mais elle avit l'air perturber la fatigue peut-être?. Elle se contenta de dire:
-Salut
Puis soudant elle entendit une voix, sur le coup elle laissa tomber tous son matérielle fesant sursauter les deux jeunes filles. Elle ne savait plus que dire, la voix resemblait comme deux goute d'eau à la vois de sa déffunte cousine. Elle voulait parler mais sa bouche n'arrivait pas a produire le moindre son, elle avrait la bouche et la refairmait tel un poisson...


Dernière édition par le Mer 29 Aoû - 10:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Mashlow
Lôv£ly Llòv£ HµRt§
Sally Mashlow

Nombre de messages : 222
Age : 27
Age du perso : 22 ans
Groupe : Curieux^^
Citation (lien avec l'humeur) : Aww No! I don't want to grow up again..
Date d'inscription : 18/11/2006

Feuille de personnage
Moral:
89/100  (89/100)
Entourage:
Hobbies: Writting, Shopping, party, etc

MessageSujet: Re: Mes cernes sont jusqu'à mes genoux [libre]   Mer 29 Aoû - 0:41

[tu n'as pas lu la conversation! Roxanne est invisible!! ]

_________________
Don't wanna grow up!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
April Mcgelors

April Mcgelors

Nombre de messages : 12
Age du perso : 20 ans
Groupe : curieuse
Citation (lien avec l'humeur) : La vie c'est comme une boite de chocolat, on ne sais jamais sur quai on va tomber.
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Mes cernes sont jusqu'à mes genoux [libre]   Mer 29 Aoû - 10:08

[voilas éditer]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxanne Wilson

Roxanne Wilson

Nombre de messages : 13
Age du perso : 22 ans
Groupe : fantôme
Citation (lien avec l'humeur) : Je suis destinée à rester prisonnière de ce campus maudit...
Date d'inscription : 08/08/2007

Feuille de personnage
Moral:
50/100  (50/100)
Entourage:
Hobbies: Un combat, contre moi, et un démon...

MessageSujet: Re: Mes cernes sont jusqu'à mes genoux [libre]   Mer 29 Aoû - 13:15

Roxanne se prit la tête entre les mains, comme pour chercher une solution. Sally venait de lui demander son prénom, et Roxanne ne savait pas quoi faire. Elle pouvait choisir la solution de facilité : fuir. Mais, c'était un peu lâche, quand même. Et, ça ne ressemblait pas du tout à Roxanne. De son vivant, elle avait été plutôt du genre à affronter les obstacles qu'elle pouvait bien rencontrer. Enfin, sauf la mort de Billy, qui avait été un peu dur à surmonter. Mais, mise à part cette situation, tout ses autres problèmes, elle les avait surmonté, comme elle avait pu... Mais, là, c'était différent : elle était morte, elle avait acquis le statut de fantôme, et elle était en train de parler à une de ses anciennes amies...

Il y avait bien une autre solution, qui consistait à révéler à Sally son identité. Mais, une telle solution pourrait bien se montrer effrayante, pour la brunette, non ??? Après tout, c'est assez effrayant, d'apprendre qu'on parle avec une morte, non ? Du moins, Roxanne avait été pas mal effrayée, quand une telle chose lui était arrivé, quand elle était encore en vie. De plus, la fantôme qu'elle avait rencontrée c'était montré assez horrible, se montrant, de seconde en seconde, plus méchante et sadique. Là, la situation était différente : Roxanne n'était pas vraiment traumatisante, comme fantôme, nan ?

L'ancienne pompom-girl se crispa, alors qu'elle sentait monter en elle l'influence du démon. Une voix démoniaque lui murmurait d'effrayer Sally, de lui faire la peur de sa vie... Roxanne résistait comme elle pouvait, à cette voix, à tel point qu'elle en tremblait. Ses yeux s'assombrirent, signe que le démon était en train de gagner sur sa volonté. Les cheveux de la défunte Wilson se mirent à voltiger, dans le vent que son esprit était en train d'engendrer dans la pièce. Le vent commençait à s'amplifier, quand Roxanne aperçut alors une silhouette qui lui était famillière : celle d'April, sa cousine. En revoyant cette dernière, de mutiples souvenirs de leur passé, de leur enfance, revinrent dans l'esprit de Roxanne. Sans doute est-ce celà, qui lui permit de regagner ses esprits, et de stopper le vent qu'elle venait de créer, et qui avait légérement soufflée dans la pièce...

"April..."

Ces paroles échappèrent à Roxanne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
April Mcgelors

April Mcgelors

Nombre de messages : 12
Age du perso : 20 ans
Groupe : curieuse
Citation (lien avec l'humeur) : La vie c'est comme une boite de chocolat, on ne sais jamais sur quai on va tomber.
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Mes cernes sont jusqu'à mes genoux [libre]   Jeu 30 Aoû - 13:37

April était paralisée par la peur de comprendre se qu'il se passait. Mais s'était impossible, sa relèvrait du paranormal. Un petite maline esseillait de leur faire peur, c'était tous. Mais cet explication ne la rassurait pas du tout en fait, sa intenssifiait même ses convictions que s'était bel et bien sa cousine dans la pièce. Un vent s'était lever dans la pièce, glacial à vous faire perdre toute possibiliter de bouger mais pour April c'était déjà fait. Mais le vent ne restat pas plus de quelques minutes, le fénomène s'était apperement stoper mais pour combien de temps. Elle pris son courage a deux main et fit un pas en avant, April avait fait un pas un tout petit pas mais l'air avait changer, il était froid... Glacial, tout comme le vent qui avait soufler il a peu. April ne le savait pas mais elle se tenait a moins d'un mettre de Roxanne, elle dit juste:
-Qui est tu, et comment connait tu mon prénom?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Mashlow
Lôv£ly Llòv£ HµRt§
Sally Mashlow

Nombre de messages : 222
Age : 27
Age du perso : 22 ans
Groupe : Curieux^^
Citation (lien avec l'humeur) : Aww No! I don't want to grow up again..
Date d'inscription : 18/11/2006

Feuille de personnage
Moral:
89/100  (89/100)
Entourage:
Hobbies: Writting, Shopping, party, etc

MessageSujet: u   Ven 31 Aoû - 1:49

Sally était sur le point de savoir comment s'appelait l'étudiante alors qu'une autre jeune femme vint s'asseoir à côté d'elle. Normalement, ça n'aurait pas dérangé Miss Mashlow, sauf que là, la jeune femme l'avait interrompu avec l'étudiante encore inconnue. Elle soupira voyant que sa tentive ne servirait peut-être à rien. Elle salua de la main la demoiselle en gardant sa baboune qui sortait peu de fois visiter la population. En plus, elle ne s'était pas gênée pour s'éparpiller un peu partout devant elle. Sally pensa longuement à changer de table et à peut-être réussir à établir un contact avec la personne méconnue, mais elle serait peut-être déjà enfuie, ne voulant plus converser avec elle. Un grand froid l'empara à nouveau où elle figea sur place. Elle commençait de plus en plus à craindre que quelque chose de grave se passe à ce moment même. Encore une fois, une tonne de questions virent se bousculer dans la tête de l'ex pompom-girl.

Puis finalement, la personne à la voix familière répondut. April, c'était ça son prénom. Hum, la jeune femme ne connaissait aucune April, mais bon elle pouvait quand même essayer d'en apprendre davantage. Au moment où elle ouvra la bouche, l'autre jeune femme de tout à l'heure l'interrompu pour demande " Qui est tu, et comment connait tu mon prénom?". C'était la même phrase que l'étudiante avait dite à la personne un peu plus tôt. Sally bouillenait de rage. Quoi, elle voulait lui piquer cette enquête elle? Eb plus, elle avait déjà répondu à la question alors pourquoi s'acharner pour lui demander une deuxième. Le problème était donc que Sally ignorait totalement que la jeune étudiante en face d'elle était une personne prénommée April. Elle serra les points, que réponde à la jeune femme. C'était quand même son idée alors par question de se laisser marcher sur les pieds. Sally Mashlow n'est pas quelqu'un qui abandonne facilement. Elle donna un petit coup à ses affaires et fronça les sourcils

Hey toi, occupe toi de ce qui te regarde. Je m'en occupe, tu devrais t'occuper à tes travaux. De toute facon, elle a déjà répondu, elle se prénomme April!

Ça sonnait un peu enfantin tout ça, comme une chicane de gamins, mais Sally voulait obtenir quelque chose et elle l'aurait.

Dis, pourquoi me suivais-tu tout à l'heure? Pour m'effayer? C'était toi, je me trompe?

_________________
Don't wanna grow up!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxanne Wilson

Roxanne Wilson

Nombre de messages : 13
Age du perso : 22 ans
Groupe : fantôme
Citation (lien avec l'humeur) : Je suis destinée à rester prisonnière de ce campus maudit...
Date d'inscription : 08/08/2007

Feuille de personnage
Moral:
50/100  (50/100)
Entourage:
Hobbies: Un combat, contre moi, et un démon...

MessageSujet: Re: Mes cernes sont jusqu'à mes genoux [libre]   Ven 31 Aoû - 11:37

L'étonnement de voir April ici avait totalement détournée Roxanne de la conversation qu'elle avait, jusqu'a présent, avec Sally. La surprise de voir sa cousine sur le campus avait poussée la jeune fantôme à prononcer le prénom de sa cousine, comme un appel de détresse. Ca faisait bien longtemps qu'April et Roxanne étaient... éloignées. Enfant, elles avaient été vraiment complices, puis, le temps passant les avaient éloignées l'une de l'autre, sans que personne n'aient rien pu faire pour changer tout ça. Le fait de voir sa cousine, sur le campus, fut une nouvelle blessure pour l'ancienne pompom girl. Lorsqu'elle était vivante, elle avait eu bien des choses pour être heureuse, mais, elle avait commit, involontairement ou non, bien des erreurs, qu'elle n'avait même pas eu le temps de réparer, comme celle de s'être éloignée d'April.

L'arrivée d'April bouscula plein de choses. La jeune femme avait entendu la voix de Roxanne, et avait maintenant pris place vers Sally, et Roxanne. Visiblement, le fait qu'April vienne s'interposer dans la conversation entre Rox' et Sally dérangea cette dernière, qui interrogea April, afin de savoir ce qu'elle venait faire ici. Une dispute allait éclater, au plus grand désarroi de la fantôme. Elle ne voulait vraiment pas que les deux jeunes femmes se disputent, suite à un malentendu, et à cause d'elle. Se ressaississant, Roxanne décida de prendre la parole, une nouvelle fois. Elle devait mettre les choses au clair, après tout. Si la situation était maintenant ainsi, c'était par sa faute. Alors, avant que la situation ne s'envenime, Roxanne devait prendre les choses en main.


"Non, Sally", souffla-t-elle, "c'est elle, qui s'appel April... Moi..."

Elle poussa un soupir. La révélation a venir allait effrayer les jeunes femmes, mais, au moins, ça éviterait une dispute.

"C'est Roxanne... Wilson..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxanne Wilson

Roxanne Wilson

Nombre de messages : 13
Age du perso : 22 ans
Groupe : fantôme
Citation (lien avec l'humeur) : Je suis destinée à rester prisonnière de ce campus maudit...
Date d'inscription : 08/08/2007

Feuille de personnage
Moral:
50/100  (50/100)
Entourage:
Hobbies: Un combat, contre moi, et un démon...

MessageSujet: Re: Mes cernes sont jusqu'à mes genoux [libre]   Ven 31 Aoû - 11:41

L'étonnement de voir April ici avait totalement détournée Roxanne de la conversation qu'elle avait, jusqu'a présent, avec Sally. La surprise de voir sa cousine sur le campus avait poussée la jeune fantôme à prononcer le prénom de sa cousine, comme un appel de détresse. Ca faisait bien longtemps qu'April et Roxanne étaient... éloignées. Enfant, elles avaient été vraiment complices, puis, le temps passant les avaient éloignées l'une de l'autre, sans que personne n'aient rien pu faire pour changer tout ça. Le fait de voir sa cousine, sur le campus, fut une nouvelle blessure pour l'ancienne pompom girl. Lorsqu'elle était vivante, elle avait eu bien des choses pour être heureuse, mais, elle avait commit, involontairement ou non, bien des erreurs, qu'elle n'avait même pas eu le temps de réparer, comme celle de s'être éloignée d'April.

L'arrivée d'April bouscula plein de choses. La jeune femme avait entendu la voix de Roxanne, et avait maintenant pris place vers Sally, et Roxanne. Visiblement, le fait qu'April vienne s'interposer dans la conversation entre Rox' et Sally dérangea cette dernière, qui interrogea April, afin de savoir ce qu'elle venait faire ici. Une dispute allait éclater, au plus grand désarroi de la fantôme. Elle ne voulait vraiment pas que les deux jeunes femmes se disputent, suite à un malentendu, et à cause d'elle. Se ressaississant, Roxanne décida de prendre la parole, une nouvelle fois. Elle devait mettre les choses au clair, après tout. Si la situation était maintenant ainsi, c'était par sa faute. Alors, avant que la situation ne s'envenime, Roxanne devait prendre les choses en main.


"Non, Sally", souffla-t-elle, "c'est elle, qui s'appel April... Moi..."

Elle poussa un soupir. La révélation a venir allait effrayer les jeunes femmes, mais, au moins, ça éviterait une dispute.

"C'est Roxanne... Wilson..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
April Mcgelors

April Mcgelors

Nombre de messages : 12
Age du perso : 20 ans
Groupe : curieuse
Citation (lien avec l'humeur) : La vie c'est comme une boite de chocolat, on ne sais jamais sur quai on va tomber.
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Mes cernes sont jusqu'à mes genoux [libre]   Ven 31 Aoû - 12:53

April avait bien l'intension d'enqueter sur la mort de sa cousine et sur se qu'elle était devenue et ce n'était pas Sally qui allait l'en empecher, elle s'appretait a lacher une réplique singlante quands la voix parla de nouveau. La voix disait qu'elle n'était autre que Roxanne sa cousine, si vous ne croyer pas au fantômes cette déclaration pourait vous faire perdre toutes notions et réalité. Elle aurait été poignarder a cet insatant sa réaction n'en aurait été que même. April était abasourdie, elle ne savait plus bouger une onde de froid c'était emparré d'elle. Elle avait peut-être sa cousine a quelques pas d'elle vivante ou morte, elle ne le savait pas mais la conclusion que Roxanne soit devenue une fantôme était maintenant prouvée. Elle regardat l'endroit d'où la voix provenait, elle esseilla de persevoir une silouette se dessiner mais rien comme si, tout un cor était devenu invisible. Elle regardat encore mais là sans aucun espoir, elle esseillait envain de croiser un regard qui ne venait pas alors elle dit:
-Roxanne..... Pourquoi ne te montre tu pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Mashlow
Lôv£ly Llòv£ HµRt§
Sally Mashlow

Nombre de messages : 222
Age : 27
Age du perso : 22 ans
Groupe : Curieux^^
Citation (lien avec l'humeur) : Aww No! I don't want to grow up again..
Date d'inscription : 18/11/2006

Feuille de personnage
Moral:
89/100  (89/100)
Entourage:
Hobbies: Writting, Shopping, party, etc

MessageSujet: Re: Mes cernes sont jusqu'à mes genoux [libre]   Sam 15 Sep - 18:53

Sally ne se gênait pas pour serrer les dents et montrer que tout était fichu. Maintenant qu'April était là, plus question qu'elle parte. Une rage s'empara d'elle. Une rage, qui a déjà connu ce sentiment? Probablement tout le monde, sauf Mlle Mashlow. C'était la première qu'elle sentait ce sentiment l'envahir. De la haine, une haine indescriptible. Ça devait surement être du à la fatigue, la tonne de travaux qui l'attendait et surtout l'impatience. Même l'annonce de Roxanne ne l'empêcha pas de devenir plus douce. Elle n'avait pas fait le lien toute suite à cause qu'elle n'arrivait plus à penser. Elle ramassa ses affaires en quatrième vitesse et on pouvait lire dans son regard une puissance malfaisante inimaginable. Une fois qu'elle mit tout dans son sac à dos, elle renversa toutes les affaires d'April à terre. Le tout fut enchaîner d'une rire, mais ça paraissait assez que ça ne venait pas directement d'elle. Elle mit son sac en bendouillière et ajouta avec une voix plutôt sombre

Amuse toi bien Sherlock Holmes!

Puis, elle se dirrigea vers la sortie

_________________
Don't wanna grow up!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
April Mcgelors

April Mcgelors

Nombre de messages : 12
Age du perso : 20 ans
Groupe : curieuse
Citation (lien avec l'humeur) : La vie c'est comme une boite de chocolat, on ne sais jamais sur quai on va tomber.
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Mes cernes sont jusqu'à mes genoux [libre]   Dim 16 Sep - 16:01

April réagis au quart de tour, elle voyait rouge. Si ses yeux avait été des armes Sally serait morte depuis bien longtemps, elle en oubliat son étonnement et gagnat la porte en fesant de grande enjenbée. Elle attrapa une méche des cheveux de Sally et lui dit sur un ton colérique:
-Sache que je ne suis pas venue vivre dans ce colège maudit pour me faire marcher sur les pieds par une petite fille pourie gatée comme toi...
Elle regardat Sally pour voir sa réction mais des bruits la fire changer d'avis. Elle regardat dans la directions des bruits, c'était de là qu'était venue la voix. Sa cousine avait peut-être enfin coulu réagir, mais elle remarqua trop tard que Sally avait réagit a se dégager se l'entrinte d'April...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roxanne Wilson

Roxanne Wilson

Nombre de messages : 13
Age du perso : 22 ans
Groupe : fantôme
Citation (lien avec l'humeur) : Je suis destinée à rester prisonnière de ce campus maudit...
Date d'inscription : 08/08/2007

Feuille de personnage
Moral:
50/100  (50/100)
Entourage:
Hobbies: Un combat, contre moi, et un démon...

MessageSujet: Re: Mes cernes sont jusqu'à mes genoux [libre]   Lun 17 Sep - 12:53

Décidement, Roxanne avait bien mal choisit son jour pour faire une petite apparition sur le campus. La situation dégfadait bien mal, entre Sally et April, juste parce que, toutes deux voulaient parler, seules, et tranquillement, à Roxanne. Il faut bien l'admettre, la jeune fantôme trouvait cette situation des plus risible. Enfin, elle aurait pu être risible, si Roxanne n'aurait pas eu un rôle quelconque dans cette histoire. DIre que Roxanne ne voulait pas se faire remarquer, d'une quelconque manière que ce soit... Elle avait bel et bien échoué... La jeune femme soupira, se disant qu'elle aurait mieux fait de réprmer sa curiosité, et de rester tranquillement avec les autres fantômes. QUoique, même ça, c'était difficile à faire pour elle, car elle devait supporter de rester avec Lily, la fantôme qui lui avait fait peur dans la bibliothèque...

Elle se perdit quelques secondes dans ses pensées, sans voir qu'April retenait Sally. Roxanne revint à elle, quelques secondes après, en entendant les voix des quelques élèves présents, qui murmuraient, amusés par la scène qui se passait ici. Roxanne observa les deux jeunes femmes, déstabilisée. C'était décidé, la prochaine fois qu'elle voudrait prendre un peu l'air, Roxanne y réfléchirait à deux fois... La jeune fantôme alla rejoindre les deux jeunes femmes, priant pour parvenir à régler la situation, avant qu'elle ne dégénère bien trop. Arrivée à leur niveau, elle prit la parole, murmurant, de manière à ce qu'elle ne soit entendu uniquement par les deux personnes concernées:

"Calmez-vous... Vous voulez toutes les 2 me parler, alors, calmez-vous, ou je pars, OK ?"

C'était la seule et unique solution que ROx' avait trouvée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Mashlow
Lôv£ly Llòv£ HµRt§
Sally Mashlow

Nombre de messages : 222
Age : 27
Age du perso : 22 ans
Groupe : Curieux^^
Citation (lien avec l'humeur) : Aww No! I don't want to grow up again..
Date d'inscription : 18/11/2006

Feuille de personnage
Moral:
89/100  (89/100)
Entourage:
Hobbies: Writting, Shopping, party, etc

MessageSujet: Re: Mes cernes sont jusqu'à mes genoux [libre]   Sam 22 Sep - 2:05

Le fait qu'April l'est retenue n'avait pas vraiment changer quelque chose dans le comportement de Mlle Mashlow. D'ailleurs, elle avait même réussi à quitter le geste qui l'embarassait. La haine avait vraiment rougit ses yeux et faite oublier l'essentiel, Roxanne était parmis nous. En même temps, ça semblait tellement impossible, un fantôme...quel baliverne! Pourtant, ça ne semblait pas être faux toute cette histoire, mais comme vous le savez, la belle brunette n'avait pas prêter un mot à ce qu'il venait de se dire. Certains élèves qui avaient regardés la scène retournait rapidement leurs regards sur leurs bouquins en voyant Sally passer tout près d'eux. Même Sally ne se sentait pas normal, comme si quelqu'un était rentré dans sa tête et avait pertubé ses pensées et avait fait en sorte que ses pensées soient devenus absolument noirs. Il ne serait pas étonnant qu'un fantôme se soit décidé à mettre un peu de zizanie pour épicer le temps d'étude des autres étudiants.

*Quel mal de tête...Je déteste cette April de...Qu'est-ce qu'il m'ar...Mal, faire le mal...Mais...Hahaha*

C'était une des nombreuses des pensées qui traversaient la tête de l'étudiante. Un fait, plutôt un extrait, mais c'était quand même à glacer le sang cette histoire. Mlle Mashlow essayait de sortir une personne mentalement de sa conscience alors que le fantôme persistait. Il faut dire que l'ex pompom-girl a une tête très dure et il est difficile de la déconsentrer ou de la faire perdre pied. Les paroles de Roxanne n'atteignèrent pas ses oreilles, comme si le fantôme avait volé la capacité à la jeune femme d'entendre. Tout devenait de plus en plus étrange...

_________________
Don't wanna grow up!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mes cernes sont jusqu'à mes genoux [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mes cernes sont jusqu'à mes genoux [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Google et image libre d'utilisation
» Quelles sont vos VALEURS ?
» Chretien libre
» Armes en vente libre
» réunions parents-profs: jusqu'à quelle heure chez vous???????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une fac réputée de Los Angeles :: le 3ème étage :: La salle d'étude-
Sauter vers: