Une fac réputée de Los Angeles

Vous pensiez trouver un campus banal ? Vous vous trompiez lourdement... Avez-vous peur des fantômes ??? Faîtes attention, ils sont là...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Vive la rentrée... [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Zoey Delacre
Admin "Je me hais encore plus que vous me haïssez"
avatar

Nombre de messages : 451
Age du perso : 20 ans
Groupe : Curieux & bosse chez Virgin (rayon multimédia)
Citation (lien avec l'humeur) : Vous ne savez pas ce que me coûte un sourire [Aqume. Je suis]
Date d'inscription : 11/08/2006

Feuille de personnage
Moral:
45/100  (45/100)
Entourage:
Hobbies: Lutter contre mon passé ???

MessageSujet: Vive la rentrée... [Libre]   Ven 3 Aoû - 20:33

Zoey était arrivée ce matin, sur le campus. Elle était allée se renseigner, pour savoir quelle serait sa chambre. Elle apprit d'ailleurs qu'elle la partagerait avec 2 autres personnes, ce qui ne la réjouit guère, pour ne rien vous cacher... Pourvu que ce ne soit pas des personnes qui tentent de la connaître, et de devenir ami avec elle. Et oui, Zoey n'avait pas vraiment envie de sympathiser, cette année... Pourquoi ?? Simplement parce qu'elle venait de découvrir que les 2 seules personnes qui avaient réussi à la "dompter": Amy & Roxanne, étaient mortes, dans une avalanche. Ce fut d'ailleurs difficile à encaisser, pour elle. Les 2 pompom's avaient été les seules personnes, depuis longtemps, à qui Zoey ait pu faire confiance. Mais, comme à chaque fois, du moins, c'était ce que la blondinette pensait, les personnes qu'elle aimait l'avait lâchés... C'était toujours comme ça. Elle s'attachait à des personnes, et, soit ces personnes partaient, soit elles décédaient... A force, Zoey commençait à avoir peur de s'attacher aux autres, puisque ça finissait toujours pareil... C'était donc pour cette raison précise qu'elle ne voulait pas sympathiser avec ses futures coloc's...

La jeune femme installa, dès qu'elle eut son numéro d'appartement, ses affaires, minutieusement. Elle n'était pas du genre maniaque, mais elle n'aimait pas voir traîner ses affaires, non plus... Une fois chose faite, elle décida d'aller prendre un peu l'air. Après tout, elle ne reprennait pas encore les cours aujourd'hui, donc, elle avait un peu de temps à tuer. Elle fit un bref tour sur le campus, s'arrêta devant l'entrée principale. En effet, vers l'entrée était déposés plusieurs bouquets de fleurs, autour de photos de Rox' & Amy. La jeune femme eut bien du mal à retenir ses larmes. Elle détestait pleurer en public, c'était, selon elle, un signe de faiblesse. Et, montrer ses faiblesses, c'était hors de question... Elle quitta rapidement ce lieu trop triste pour elle, et se réfugia dans le foyer, dans le bâtiment des logements. Elle s'y trouva seule, à son plus grand étonnement. Elle s'affala sur un canapé, et alluma la télé. Elle zappa d'ailleurs longuement, car il n'y avait rien d'interessant. Elle cessa son activité, quand elle entendit quelqu'un faire son entrée dans le foyer. Elle s'asseya, et jeta un regard noir sur la personne...

_________________
Zoey, dans ses pensées:



& en général:



I'm not a fucking princess'

*ABSENTE LA SEMAINE. EN CAS DE PBS, CONTACTEZ NOAH, OU UN MODO*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://campus-los-angeles.actifforum.com
Devon Farell

avatar

Nombre de messages : 33
Age du perso : 22 ans en réalité 27
Groupe : Artiste (Guitariste)
Citation (lien avec l'humeur) : La vie appelle la mort, la morte entraine la vie... Adieu Papa
Date d'inscription : 30/07/2007

Feuille de personnage
Moral:
20/100  (20/100)
Entourage:
Hobbies: La musique

MessageSujet: Re: Vive la rentrée... [Libre]   Ven 3 Aoû - 20:59

Si il avait fallut qualifié la vie de Devon d'un adjectif, cela aurait été "bohème", car elle passait sa vie sur les routes en compagnie de son père. Elle n'avait pas de "chez elle" la plus part du temps et ne revenait "à la maison" que quelques jours dans l'année, le plus souvent elle dormait dans des motels miteux ou encore mieux dans le 4x4 familial. Elle ne se rappelait même plus la dernière fois où elle était restée plus de quelques jours dans la même ville. Oui sa vie était une vie de bohème, et elle s'en contentait, elle aimait être sur les routes, aidés les gens puis disparaître, n'avoir pour attache que son vieux père. Le changement fut donc brutal lorsqu'elle débarqua pour la première fois sur le Campus de Los Angeles, avec ses cartons et son air un peu perdue. Elle n'avait jamais été en contact avec autant de monde, aussi loin que remontait ses souvenirs, elle fut entraîné dans la marré humaines des étudiants se promenant sur le campus. C'était étrange de se retrouvé là, entouré de gens qui pépiaient, riaient et s'interpellaient, alors qu'au fond de son coeur elle était ravagée par la douleur de la perte de son père, un an qu'elle l'avait perdue, un an qu'elle n'était pas retournée sur sa tombe, un an qu'elle traquait ce démon, un an qu'elle attendait ce moment, le jour où enfin elle pourrait le tué.

Elle soupira et passa une main dans ses cheveux, tentant de s’orienter, les étudiants arrivants de partout sur le campus obstruait sa vision, ne lui facilitant pas la tache. Elle rejoignit sa voiture, une Chevrolet noir acheté après avoir vendu la ferme et le 4X4 et payé ses frais de scolarité. Elle déverrouiller le coffre et farfouilla dans son sac jusqu'a ce qu'elle trouve le plan que la doyenne des inscriptions lui avait remit le jour de la dite inscription. Elle se trouvait sur le parking numéro 5, logiquement son bâtiment d'habitation se trouvait à quelques mètres de là. Elle remit son sac à l'épaule, attrapa son carton et en cala un autre sous son bras avant de verrouiller le coffre et de se remettre en quête de sa future "maison". Il était étrange pour elle de pensée qu'elle allait enfin se posée après un an d'errance de ville en ville, d'état en état, étrange et effrayant, sa "mission" serait difficile et longue elle le savait, et plus dure serait le moment de se séparé de ce lieu et des attaches qu'elle aurait nouée avec les autres étudiants, sa seule consolation était l'idée de pouvoir étudié la musique. Elle aurait ainsi l'impression d'être à nouveau près de son père dans le Montana, alors qu'elle n'avait pas encore le lourd poids de son destin sur les épaules.

Elle soupira à nouveau et se mit en quête du bâtiment qu'elle allait occupé au cours de l'année scolaire, à ce que lui avait dit la préposée aux admissions elle allait partagé son appartement avec deux autres étudiants, un garçon et une fille, un certain Noah et une certaine Zoey, elle avait apparemment la même option en commun, au moins avec l'un d'eux. Elle trouva enfin son bâtiment après avoir demandé son chemin à un étudiant assit sur un banc, avec un seul sourire elle était arrivé à ses fins et avait a présent l'indication qu'elle cherchait. Appartement 46B, quatrième étage, sixième porte sur la gauche. Ses cartons sous le bras elle arriva devant la porte de l'appartement. Celle ci était légèrement entrebâillé, elle la poussa du pied et pénétra dans ce qui allait être son nouveau "chez elle".

Elle posa ses cartons au milieu de ce qui devait être le salon compte tenu des canapés et fauteuil présents. Elle passa une main dans ses cheveux, et fit le tour de la pièce du regard, spacieuse et bien éclairé, cela changeait du ranch assez sombre dans le Montana. Elle soupira à nouveau et chercha quelle chambre serait la sienne, l'une était verrouiller, apparemment déjà occupé, les deux autres étaient encore libre, elle choisit la plus près de la porte et donc la plus éloigné des deux autres ou la fenêtre s'ouvrait quelques mètres au dessus de l'escalier de service, idéal pour s'éclipsé sans être vue. Elle posa ses cartons sur le sol et fit rapidement le tour de son domaine : une quinzaine de mètres carrés avec deux fenêtres, un lit, un chevet, un bureau, une armoire et quelques étrangères, les murs étaient d'un rouge assez sombre, elle pensa avec malice que si elle tuait l'un de ses colocataires le sang ne se verrait pas sur les murs. Avec quelques affaires et les deux poufs qu'elle avait achetée sur la route l'espace pourrait se rapproché d'une chambre de jeune adulte, assez ironique de la part d'une jeune femme de bientôt trente ans. Elle attacha sommairement ses cheveux avant de se mettre à déballer ses cartons, chaque objet lui rappelait son père. Ce pull il le lui avait offert l’année précédente, cette chemise à carreau était la sienne, elle portait ce haut le jour de sa première traque en solitaire, cette lampe venait du ranch, mais le pire moment fut celui où elle trouva une photo d’elle et de lui coincé entre les pages d’un de ses livres, les larmes lui montèrent aux yeux alors qu’un monstre aux griffes acérées semblait lui lacéré le cœur.

Elle laissa tout en plan et quitta la chambre, espérant y laissé tout les souvenirs qu’avaient fait remonté cette photo. Elle détacha ses cheveux ôta sa veste qu’elle laissa sur le canapé remonta une bretelle de son débardeur et quitta la chambre, elle avait besoin d’air, de marché pour semé cette envie de se jeté au sol et de pleuré toutes les larmes de son corps, elle ne pouvait pas craqué, elle n’en avait pas le droit.

Ses pas l’entraînèrent jusqu'au foyer, elle n’avait pas spécialement cherché à allé quelque part, elle avait seulement fuit ce qui semblait être un mini temple à la mémoire de deux jeunes étudiantes décédés récemment, elle avait suffisamment de mal a refoulé sa douleur pour supporté celle des autres. Elle traversa le campus mais ce fut cette petite pièce sur laquelle elle jeta son dévolu, notamment parce qu’elle était déserte, elle avait besoin de calme pour reprendre ses esprits.

Le pouvoir d’une photo est quelque chose d’étrange, elle avait tout fait pour ne plus repensé à son père, seule son désir de vengeance l’avait porté jusque là, alors cette photo resurgissant tout d’un coup l’avait complètement bouleversée. Elle pénétra donc dans le foyer, elle fit quelques pas, avant de se figer, la pièce n’était pas vide, une jeune fille d’une vingtaine d’année était assise dans l’un des canapés, face à une télévision, elle se retourna et lui jeta un regard noir. Devon ne semblait pas être la seule à vouloir un peu de solitude. Sans se démonter elle lança un sourire calme à la jeune fille et nota la présence d’une machine à café, un peu de caféine lui ferrait du bien, ces heures de conduites l’avaient éreintés et la journée était loin d’être finit. Elle inséra de la monnaie dans la machine et attendit patiemment que son expresso noir avec un nuage de lait ne lui soit servit, elle trempa ses lèvres dans le mélange et une légère plainte de dégoût lui échappa.


« Et il appelle ça du café ? Du jus de chaussette plus tôt »

Maugréa t-elle dans sa barbe. Le Montana allait lui mangé et pas seulement à cause du café, tout était différent ici, elle n’avait pas l’habitude des grandes villes, les démons sont plus tôt du genre à apprécié les petites ville ou les banlieux, pas les grandes métropoles. Elle passa une main dans ses longs cheveux ondulés et se força à boire une nouvelle gorgée de café, avec plus de sucre que de café cela passerait sûrement mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoey Delacre
Admin "Je me hais encore plus que vous me haïssez"
avatar

Nombre de messages : 451
Age du perso : 20 ans
Groupe : Curieux & bosse chez Virgin (rayon multimédia)
Citation (lien avec l'humeur) : Vous ne savez pas ce que me coûte un sourire [Aqume. Je suis]
Date d'inscription : 11/08/2006

Feuille de personnage
Moral:
45/100  (45/100)
Entourage:
Hobbies: Lutter contre mon passé ???

MessageSujet: Re: Vive la rentrée... [Libre]   Lun 6 Aoû - 20:41

Elle qui voulait un peu de solitude... Elle aurait mieux fait de rester dans sa chambre, au moins, personne ne l'aurait dérangé... Même si les autres personnes qui allaient vivre avec elle, cette année, seraient arrivées, pour installer leurs affaires, Zoey se serait simplement contentée d'aller les saluer, puis elle serait retournée dans sa chambre. Et oui, elle était quand même un minimun poli... Elle n'avait pas vraiment envie de sympathiser avec eux, mais elle ne voulait pas non plus que l'ambiance, dans l'appartement, soit désagréable. Enfin, elle avait beau songer à tout ceci, maintenant, le "mal" était déjà fait... Zoey avait eu besoin de prendre l'air, et elle était donc allée dehors, pour finalement se retrouvée ici. La blondinette fit donc part de son mécontentement d'être interrompue dans sa solitude à la nouvelle arrivante. Zoey jaugea cette dernière du regard quelques secoondes. D'ailleurs, elle fut très surprise, car la jeune femme qui venait de faire son arrivée dans la pièce se mit à lui adresser un sourire. Visiblement, cette dernière n'était pas "découragée" par le comportement de Zoey. Qu'a cela ne tienne... Zoey verrait bien comment réagir, dans quelques secondes, en fonction du comportement de la jeune femme. Si elle tenterait de trop parler avec Zoey, la jeune Delacre l'enverra certainement balader. Ca n'avait rien de personnel avec la jeune femme, puisque Zoey ne la connaissait nullement. C'était juste comme ça, c'était le comportement de Zoey, il ne fallait pas chercher à comprendre du tout...

Zoey observa, du coin de l'oeil, la jeune femme, qui se dirigea vers la machine à café. Elle oublia, l'espace de quelques instants, la présence de cette dernière. Zoey ressentit un manque. Elle avait grandement envie de retrouver ses vieilles habitudes, concernant la drogue. C'était sans doute la fatigue, la solitude qu'elle s'imposait, et la perte de ses deux amies, mais, l'envie de reprendre la drogue, ces dernies jours, se faisait de plus en plus sentir. Et, résister contre une telle envie, de jour en jour, se révélait être bien plus dur. Il faut aussi dire qu'elle n'avait pas trop le courage de résister contre une telle pulsion. Comme toujours... Zoey se massa doucement les tampes, tentant de penser à autre chose, quand elle entendit le petit cri de dégoût poussé par l'autre jeune femme. Elle avait presque oublier sa présence, d'ailleurs... Zoey ne put s'empêcher de retenit un sourire. Le café du campus avait toujours été des plus infect. Enfin, celui de la cafét' était assez bon, mais, celui des machines, c'était une toute autre histoire... Décidant que c'était son jour de bonté, Zoey prit la parole.

"Un conseil : Préfére le café de la cafét', il est de loin meilleur à celui-ci..."

Zoey se terra ensuite dans son mutisme, une nouvelle fois...

_________________
Zoey, dans ses pensées:



& en général:



I'm not a fucking princess'

*ABSENTE LA SEMAINE. EN CAS DE PBS, CONTACTEZ NOAH, OU UN MODO*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://campus-los-angeles.actifforum.com
Devon Farell

avatar

Nombre de messages : 33
Age du perso : 22 ans en réalité 27
Groupe : Artiste (Guitariste)
Citation (lien avec l'humeur) : La vie appelle la mort, la morte entraine la vie... Adieu Papa
Date d'inscription : 30/07/2007

Feuille de personnage
Moral:
20/100  (20/100)
Entourage:
Hobbies: La musique

MessageSujet: Re: Vive la rentrée... [Libre]   Dim 12 Aoû - 13:58

La premiere impression n'est pas toujours la bonne parait-il. Cependant Devon se fiait souvent à sa première impression, car guidé par son instint, elle se trompait rarement, pourtant il fallait bien reconnaitre que cette fois si elle s'était apparament fourvoyé. Pourquoi ? Parce que lorsqu'elle vit pour la première fois Zoey Delacre, elle se dit que cette fille était forcement désagréable et froide vut le regard qu'elle lui avait lancé lorsqu'elle avait poussé la porte du foyer. Bien entendu ce ne fut que plus tard que Devon comprit la raison de la froideur de celle qui se révelait être sa future colocataire. En effet les rumeurs et histoires circulaient vite sur le campus, et quelques jours plus tard on lui apprit que Zoey Delacre était très amies avec les deux jeunes filles mortes dans une avalanche, on lui rapporta aussi les histoires étranges qui s'était déroulé tout le long de l'année scolaire, elle apprit alors que Roxanne Wilson, une des disparut avait été le témoin du meurtre de son meilleur ami par une élève ayant été prise d'un coup de folie, coup de folie que Devon identifia comme une possésion. Enfin bref, ce n'est pas le sujet pour le moment. La froideur de Zoey se brisa quelques peu lorsqu'elle fit remarqué à Devon le café des distributeurs était infecte mais que celui de la cafétéria était bien meilleur. Devon la remercia d'un sourire mais avala une nouvelle gorgée de café en faisant la grimace.

"Vraiment ? J'ai cru pendant un instant qu'il avait fomonté un complot pour m'empeché d'avoir ma dose personne d'antidépresseur ! Mais merci du conseil, j'y penserais la prochaine fois !"

Elle sourit et passa une main dans ses cheveux, dégageant son visage des mèches rebelles qui lui masquait la vue par intemitance. Elle étudia le visage de la jeune femme une fraction de seconde, elle était belle et très jeune, plus jeune qu'elle en tout cas, mais ses yeux brillaient d'une sagesse et d'une douleur qui n'aurait pas du être là avant encore quelques années, cette douleur dans ses yeux lui rappela sa propre peine, aussi se détourna t-elle, afin de jetté son goblet vide dans une poubelle, elle ne pouvait pas encore retourné à l'appartement, elle voulait laissé le temps à ses colocataires d'arrivés et de s'installé avant de rentré et de faire leur connaissance, elle avait au maximum deux heures a tirés avant de pouvoir regagné sa chambre. Que pouvait elle bien faire pendant deux heures ? Surement pas boire du café à haute dose, flané, non elle ne s'en sentait pas la force, peut être resté là et faire la connaissance de cette étudiante, si bien entendue cette dernière avait envie d'un peu de compagnie.

"Apparament tu n'es pas nouvelle ici, je peux te demander ce que tu étudie ?"


Bon elle pouvait certes faire mieux mais l'inspiration pour démarré une conversation lui manquait, elle n'avait pas adressé la parole à un être humain depuis des lustres, sauf si c'était pour apprendre un peu plus sur la localisation du démon qu'elle traquait, alors discuté avec une fille d'une vingtaine d'année alors qu'elle approchait de la trentaine, c'était un peu dure pour elle, mais elle se remetterait bien vite dans le bain, après tout il fallait bien faire quelques sacrifices pour arrivé à obtenir des renseignements sur les evenement bizarres qui se deroulait sur le campus. Elle tripotait machinalement le petit détecteur de champs magnétique qui se trouvait dans la poche arrière de son jean, il n'avait pas encore servit, mais cela ne serrait tardé.


[Désolé pas très long je manque d'inspi d'un coup]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoey Delacre
Admin "Je me hais encore plus que vous me haïssez"
avatar

Nombre de messages : 451
Age du perso : 20 ans
Groupe : Curieux & bosse chez Virgin (rayon multimédia)
Citation (lien avec l'humeur) : Vous ne savez pas ce que me coûte un sourire [Aqume. Je suis]
Date d'inscription : 11/08/2006

Feuille de personnage
Moral:
45/100  (45/100)
Entourage:
Hobbies: Lutter contre mon passé ???

MessageSujet: Re: Vive la rentrée... [Libre]   Lun 13 Aoû - 20:51

C'était étrange: d'habitude, Zoey évitait d'adresser la parole aux autres, même si ce n'était que pour leur donner un petit conseil, comme elle venait de le faire à l'instant même. Pourtant, aujourd'hui, elle avait dérogée à ses propres règles. Allez savoir pourquoi !! Sans doute avait-elle réalisée qu'il était inutile de se montrer toujours aussi froide avec les autres. Et puis, après tout, donner un conseil aux autres, ça ne fait pas de mal, non ?? Zoey, elle-même, quand elle était arrivée ici pour la 1ère fois, avait reçu quelques conseils. Certes, elle n'avait pas appréciée le fait que certaines personnes lui adressent la parole aussi facilement que ça, mais, par la suite, elle avait réalisée que, sans ces quelques conseils, sa vie étudiante aurait pu être bien plus galère qu'elle ne l'avait été. Ca n'avait pas été des conseils de première ordre non plus, juste des petites choses du genre : " Si tu manges à la cafét', préfére tel plat, à un tel", "Avec ce prof-ci, il faut bien avoir en tête ça"... Bon, quelques personnes avaient réussit à déceler en elle l'étincelle d'une ancienne droguée, et lui avaient alors conseillé d'aller voir, telle personne, dans telle rue, à telle heure... Conseil que Zoey avait immédiatement zappée de sa mémoire. Du moins, pour l'instant. Elle avait toujours les adresses en tête, même si elle n'y était jamais allée. Qui sait ce qu'elle pourrait bien faire sur un coup de tête, après tout ? Enfin bref, tout ça pour dire, qu'en génral, Zoey était du genre à se la boucler, et à lancer des regards noirs à quiconque tentait de l'approcher. Et ça, encore, c'était pour ses bons jours. Quand elle était de mauvais poils, là, elle pouvait carrément se montrer bien plus désagréable, et sortir quelques piques blessantes. Et, dans ce cas-là, il était plutôt préférable de ne pas être dans les parages. Car, Zoey, bien que très gentille, au fond, savait parfaitement se montrer mesquine et hautaine. Bref, elle avait réussit à se créer une carapace, afin que personne ne soit tentée de l'approcher, sous peine de "représailles". Mais, certaines personnes tentaient parfois de briser la carapace, avec plus ou moins de succès, d'ailleurs...

La blondinette fournit donc, une fois n'est pas coutûme, un conseil. De surcroît, à une parfaite étrange. N'allez pas chercher à comprendre la jeune française, elle avait simplement décrétée qu'aujourd'hui était son jour de bonté. A comprendre : le jour du mois où elle décidait d'oublier qu'elle en voulait à la terre entière. Jour pendant lequel elle laissait sortir sa gentilesse, l'espace de quelques minutes, du moins. Mais, elle le regrettait rapidement, la plupart du temps. Et ce fut le cas, cette fois-ci encore. Visiblement, la jeune "accro au café" semblait d'humeur bavarde. Après avoir adresser un sourire de remerciement à Zoey, et avoir bu une nouvelle gorgée de café, elle prit la parole, et tenta même de faire de l'humour. Zoey se contenta d'arquer le sourcil. Certes, elle avait été d'humeur à se montrer légérement poli, au point de donner un conseil, mais elle n'était pas d'humeur à plaisanter. D'autant plus que, pour faire rire Zoey, il fallait s'arme de patience, car elle ne riait pas si facilement que ça. Surtout lorsqu'elle avait décrétée, au préalable, qu'aujourd'hui, elle serait chiante... Et oui, Zoey, c'est tout un personnage... Elle peut être très agréable, mais se montrer aussi très étrange. La jeune femme parvint à adresser un sourire poli à Devon, suite à sa blague. Mais, ce fut tout ce qu'elle fit : elle avait décrétée qu'elle ne trouverait rien de drôle, aujourd'hui... Et ça, ça n'avait rien à voir avec Devon, après tout, Zoey ne la connaissait même pas. C'était juste la personnalité de la française. Etrange, et faisant tout pour rebuter les autres, à se lier d'amitié avec elle. Pourtant, elle avait bien besoin de soutien, et d'amitié. Mais, ça, elle refusait de l'admettre. Et, même sous la torture, elle nierait encore l'évidence, c'était sûr et certain !

Zoey allait changer de chaîne, estimant que le sujet était maintenant clos. Visiblement, ce ne fût pas l'avis de Devon. Cette dernière reprit la parole, pour demander à Zoey ce qu'elle étudiait. Cette dernière se retint de pousser un soupir, avant de répondre, d'une voix froide, comme à son habitude:

"L'art."

Pourquoi faire compliqué, quand on peut faire simple, après tout ??? C'était la raison pour laquelle les réponses de Zoey était souvent très courte. Levant les yeux au ciel, pour masquer son ennui, elle prit de nouveau la parole, avec le même ton que précédement.

"Et toi ?"

Après tout, parler à quelqu'un, ça peut tuer le temps, nan ?

_________________
Zoey, dans ses pensées:



& en général:



I'm not a fucking princess'

*ABSENTE LA SEMAINE. EN CAS DE PBS, CONTACTEZ NOAH, OU UN MODO*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://campus-los-angeles.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vive la rentrée... [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vive la rentrée... [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vive la rentrée :)
» Vive la Polynésie libre !
» Papottes de Septembre: Vive la rentrée!!!
» Doit-on assister aux DEUX journées de pré-rentrée quand on est à mi-temps ?
» Rentrée des profs stagiaires : affectations, préoccupations.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une fac réputée de Los Angeles :: Le bâtiment des logements :: Le foyer-
Sauter vers: